AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Martin Backer - Pathétique sauveur de petit garçon -terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martin Backer



►messages : 5
►jour de débarquement : 26/10/2012

MessageSujet: Martin Backer - Pathétique sauveur de petit garçon -terminé   Ven 26 Oct - 16:13





Martin Backer

❝Ce monde me traîte comme une merde, pourquoi devrais-je le traiter autrement❞

Martin Backer • 22/04/1914• 30 ans • Française • employé de bureau• Catholique • Célibataire • Civil • Jude Law




Quel objet ne quitte tu sous aucun prétexte ?

mes cigarettes, si jamais je suis sur le point de mourir, j’en veux une dernière.


Si tu devais mourir pour quelqu'un/quelque chose, ça serait quoi ?

Je ne veux pas mourir pour quelqu’un, je veux survivre, mais pour répondre à la question probablement mon neveux.


Que penses-tu du Reich ?

Avant que j’aille à m’occuper de David, je pensais surtout que ce n’était pas de problème, des politiciens qui essaie de se donner une image de force après la défaite. C’était le problème des autres, mais je dois admettre que j’ai peur d’eux, ils sont capables des pires atrocités. La seule option est de garder un profil bas et espérer que ça passe.


Préfères-tu le climat de paix actuel ou la politique de guerre ?

Je veux le calme, mais tous les peuples de la terre qui danse dans les rues, c’est parfaitement utopique. Si les gens veulent se péter la gueule entre eux c’est leur problème, je ne veux pas qu’il m’entraîne. Toutefois, s’ils veulent acheter des canons, je veux bien leur fournir.


Que penses tu débarquement ? Espoir ou fantasme ?

Ce qui arrivera arrivera, je suis sûr que David (et moi-même)serait très soulagé de ne plus être sous l’occupation des Allemands.







Toi et seulement toi !


Phil • Redem • 24 (dans 2 jours) • Canada: • RPG-design • checked by Cass • pvs •Booh!: •









Égoiste • Intellectuel • Apathique • Cultivé • Colérique • Joueur
Solitaire • Bon Cusinier • Frustré • Débrouillard • Envieux • Drôle


Ton Histoire
SI on lui demande la question de son enfance à Martin, il ferra d’abord un soupire d’exaspération. Il n’aime pas trop se la rappeler, il est né dans un petit patelin près de Strasbourg. Son père travaillait dans une petite usine de chaussure et sa mère était mère au foyer. Ses parents étaient très rustiques dans leur mode de penser, la famille était sur ses terres depuis des générations et comptait bien y rester. Elle était particulièrement méfiante de la modernité et du progrès, son père ayant uniquement accepté de travailler en usine par manque de travail en agriculture, le côté râleur de Martin vient de lui. Il se sentait français malgré l’annexion de la province par l’Allemagne et était donc aussi très traditionaliste et conservateur. Les propos antisémites dans la maisonnée n’étaient pas inexistants, l’usine tant détestée était la propriété d’un juif.

L’ambiance chez les Backer n’a jamais été la plus plaisante et Martin ne peut pas dire qu’il a été un facteur qui améliorait les choses. Entre son père frustré, sa mère dévote à l’extrême, lui voulait juste sortir de son village qu’il détestait. Déjà à un âge très jeune une relation assez conflictuelle commença entre lui et son père. Martin est aussi bon sur le plan manuel qu’un manchot aveugle, c’est un intellectuel qui pense son temps à bouquiner. Il lisait des livres que personne d’autre ne connaissait aux villages. Les autres enfants se moquaient régulièrement de lui et il ne leur accorda pas la moindre sympathie en retour. Martin s’imagine meilleur que tout le monde au village et il se dit qu’un jour il ira en ville et il deviendra riche. Tout jeune, il sent qu’il aura un grand destin.

Avec un tel portrait de famille, il est surprenant que Mégane, sa grande sœur, soit une femme si douce. Elle agissait toujours comme si elle voulait être l’amie de tout le monde, riche ou pauvre, elle ignorait les conventions sociales. Il trouvait ça un peu agaçant, mais il pouvait le tolérer. En fait jusqu’à ce qu’elle annonce son intention de marié avec le fils du propriétaire de l’usine, un juif…

Martin ne pouvait pas supporter ce mariage. Sans qu’il soit un antisémite actif, mais il sentait que c’était un scandale donc il pouvait se passé. Elle s’embarrassait dans de la guimauve romantique et il allait probablement en subir les conséquences par la mauvaise réputation que cela donnait à la famille. Martin préféra s’éloigner d’elle et la renier comme le reste de sa famille. Autant mentionner que le jeune garçon planifiait une montée très cynique et égoïste.

En même temps le jeune garçon était un peu rebelle lui aussi, il essayait toujours de fréquenter les meilleures fêtes disparaissant pendant plusieurs jours à Strasbourg et essayant de se faire l’ami de la haute société. Il dépensait beaucoup d’argent qu’il ne possédait pas dans l’espoir de se donner une image de succès. Dès qu’il eut la majorité, il fugua à la grande ville pour essayer d’y trouver le succès dans le monde des affaires, passant d’une machination à l’autre pour essayer de trouver la fortune. Il passa son temps à quelques fêtes de la haute société.

Malheureusement pour lui, le succès tant entendu ne vient pas. Il se trouva très endetté et jamais il ne fut accueilli dans le cercle des privilégiés. Le plus humiliant est qu’il fut forcé de retourner au village de son enfance pour travailler à l’usine de chaussure, comme assistant. Il vendit leur maison pour couvrir ses dettes et alla plutôt dans une maison plus humble. Toujours aussi humilié et frustré par ce qu’il arrivait, mais sans véritable exutoire à sa frustration. Le pire c’est qu’il entendait que sa sœur avait beaucoup de succès de son côté.

Les choses se stabilisèrent un peu pour lui. Une nouvelle entreprise s’installa en ville. Elle faisait des pièces automobiles, mais avec le conflit qui commençait à s’annoncer, elle commençait à faire des pièces de tanks. De longues heures mal payées et pas le moindre respect. Son patron était une sorte d’autocrate de droite qu’il martyrisait ses employés, mais Martin était tellement désabusé qu’il s’en foutait pas mal de la politique. Tout ce qu’il voulait c’était son succès personnel.

Même s’il était un petit assistant à peine plus respecté qu’une secrétaire, il eut finalement une promotion quand son patron eut une promotion. Il allait revenir à Strasbourg.

Puis peu de temps avant qu’il parte pour la grande ville, sa sœur revient avec sa vie. Il ne comprend pas trop pourquoi, mais elle lui dit qu’elle a peur que les Allemands s’en prennent à elle à cause de sa religion. Son désintérêt pour la politique l’amenait à être sceptique d’évènement tel la Kristallnacht. Pour lui cela ne pouvait pas être aussi si pire que ce qu’elle imaginait. Mégane insistait pour qu’il prenne soin son fils et qu’il le cache chez lui.

Sa réponse? Refus catégorique. Pas question qu’il joue au bon samaritain. Il pouvait déjà imaginer les troubles qu’il aurait en gardant un juif chez lui, en fait juste devoir vivre avec quelqu’un sous le même toit l’embêtait. Elle essaya de lui proposer de l’argent en échange du service, mais en même temps il était persuadé que les Allemands le trouveraient que même un pot de vin n’était pas assez. Elle lui reprocha d’être égoïste et que pour une fois dans sa vie il pourrait faire quelque chose de bien. Une dispute éclata et c’est au moment où elle était sur le point de sortir, il décida d’accepter. Un petit moment de conscience qu’il ne comprend pas, mais qu’il doit maintenant assumer.

Cela prit quelque jour avant qu’il réalise dans quoi il s’était engagé. Il pouvait voir les nazis défoncer les portes des gens dans les rues, en fait-il vu sa grande sœur parmi ceux emportés. Il alla paniquer chez lui, il avait peur que les nazis aient trouvé son neveu. Il regarda partout dans son domicile et il ne le trouva pas, il s’imaginait déjà qu’il avait été emporté par les nazies. Pendant quelques instants, un sentiment de désespoir l’envahit, mais une fois que les nazis eurent fini leur passage, David se révéla. Le petit garçon se montra fort créatif, il avait fait sa petite cachette lui-même sans même que son ainé ai le lui dire. Il ne l’osait pas l’admettre, mais il était soulagé que son neveu ai survécu. En même temps, il ne pouvait pas lui dire ce qui était arrivé à ses parents.

Les deux partirent pour Strasbourg. Martin donna une nouvelle identité à son neveu. Il le fait passer pour son fils Louis. Il est devenu très protecteur de celui-ci. Il est dans une situation difficile, son patron est un collaborateur. Martin sait que David risque toujours de faire attraper. Il veut rester discret alors, il évite d’essayer de trouver la résistance, c’est trop risqué.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie H. Andrews
FONDA ♕ guess who's the queen


►messages : 205
►jour de débarquement : 10/06/2012
►métier/fonction : résistance
►religion : Catholique

MessageSujet: Re: Martin Backer - Pathétique sauveur de petit garçon -terminé   Ven 26 Oct - 17:29

Bienvenue sur D-DAY :D !! 03

Et merci beaucoup d'avoir pris ce PV, il me tenait beaucoup à coeur (a) !!
Si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas à nous contacter, hein (aux dernières nouvelles, on ne mord pas !)

Si t'as bientôt 24 ans ... c'est quand ton anniversaire ? (que je te le souhaite au moins le bon jour xD !)

J'espère que tu te plairas ici :3 13

EDIT : je viens seulement de voir que ton anniv', c'était dans 2 jours. Je retiens 15

Comme je te l'ai dit avant, j'ai déjà lu ta fiche hier soir, et il y a tout qui est bon, donc j'ai le plaisir de te valider :D
Si tu as des questions, ou besoin de renseignements, n'hésite pas à nous contacter.

Bon jour ! 46

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnes G. Hoffenberg
ADMIN ℘ blond and proud


►messages : 70
►jour de débarquement : 19/08/2012
►métier/fonction : Ancienne Infirmière
►religion : Protestante

MessageSujet: Re: Martin Backer - Pathétique sauveur de petit garçon -terminé   Sam 27 Oct - 16:20

Oh notre premier membre validé ! 16
(Rapide dis donc ! )

Bienvenue à toi 16
Très bon choix de Pv d'ailleurs (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martin Backer - Pathétique sauveur de petit garçon -terminé   Aujourd'hui à 16:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Martin Backer - Pathétique sauveur de petit garçon -terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤ Pathétiquement Pathétique ::
» Mieux vaut être indifférent et digne que malheureux et pathétique.
» Souvenir d'un amandier et d'un petit garcon en haillons
» Petit découpage... [Libre]
» Le petit garçon qui faisait "cui-cui".....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D-DAY :: Camp de Base :: Les Dossiers Personnels :: Dossiers validés-