AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALIENOR > On a frôlé la vie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor N. von Biergstein



►messages : 4
►jour de débarquement : 27/12/2012

MessageSujet: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Jeu 27 Déc - 15:32





Aliénor Nina von Biergstein

❝It is not power that corrupts but fear. Fear of losing power corrupts those who wield it and fear of the scourge of power corrupts those who are subjet to it❞

Aliénor von Biergstein, se fait appeler Noémie Levallois • 22 mars • 28 ans • Française • Avocate • Protestante • Mariée & mère • Civils • Rosamund Pike




Quel objet ne quitte tu sous aucun prétexte ?

Mon alliance de mariage.


Si tu devais mourir pour quelqu'un/quelque chose, ça serait quoi ?

Ma fille ou mon mari, sans hésiter.


Que penses-tu du Reich ?

Quoi, ce régime infâme qui m'a pris mon mari, prive ma fille de son père et menace l'Europe entière ? Vous voulez que je vous fasse un dessin ?


Préfères-tu le climat de paix actuel ou la politique de guerre ?

Aaah, vous la voyez où, la paix, vous ? Parce-que moi, je ne la vois pas !


Que penses tu débarquement ? Espoir ou fantasme ?

Espoir !







Toi et seulement toi !


Arabella • 17 ans • France • comment as-tu connu le forum ? GOTA, ça vous dit quelque chose ? ^^ • code du règlement : moustache • Inventé • commentaires : waaooouuuuuuuuu ! *.* •









Altruiste • Bornée • Protectrice • Calme • Indépendante
Pacifiste • Intelligente • Courageuse • Attentive • Juste


Ton Histoire

Suisse, 1924<

"Regarde, celui là, on dirait un scarabée !
- Et lui, là bas, il ressemble à une maison !
- Celui-là à un écureuil !
- Et celui-là à mon papa en colère !"

Les deux fillettes pouffèrent de rire. Allongées sur le dos à même le sol, dans l'herbe verte et grasse, elle s'amusaient à donner des formes aux nuages dont le blanc légèrement nacré contrastait avec le bleu limpide du ciel. En cet été 1924, il faisait un temps idyllique ; les températures étaient douces et le soleil radieux, illuminant toute la journée les montagnes de Suisse française.
Si à l'école, on les prenait à tort pour des soeurs, les deux fillettes de huit ans n'en étaient pas moins amies, et même les "meilleures amies du monde", selon leur propre expression. L'une d'elles était blonde avec de bonnes joues et de grands yeux clairs ; elle s'appelait Aliénor Descrières et était née en France, à Strasbourg. L'autre avait d'épais et brillants cheveux noirs, un visage fin et des yeux bleus en amande ; elle s'appelait Elsa Rosseville et était originaire de Genève. La ville où elles étaient scolarisées, où travaillaient les pères respectifs. Depuis leur rencontre, deux ans plus tôt, elles étaient inséparables, telles deux doigts d'une même main. On trouvait rarement l'une sans l'autre.

"Dis, Elsa, tu veux faire quoi comme métier quand tu seras plus grande ?
- Je ne veux pas travailler ! Je veux tomber amoureuse, me marier, élever mes enfants. Comme l'a fait ma maman !
- Ma maman à moi, elle travaille.
- Je sais. Comme elle a fait pour s'occuper de toi quand tu étais petite ?
- C'est mamie qui l'a fait, jusqu'à ce que maman obtienne son diplôme de professeur.
- Ta mamie qui vit à Strasbourg ?
- Oui, celle qui est née en Russie. Elle s’appelle Nina.
- Et toi, tu veux faire comme ta maman et avoir un métier ?
- Oui ! Mais pas le même métier que maman. J'aimerais plutôt faire comme papa, comme nos papas, et aider les gens de plein de pays, ou empêcher de nouvelles guerres, tu vois.
- Tu crois vraiment que c'est ce qu'ils font, à la Société des Nations ?
- C'est ce que dit mon papa.
- Le mien dit la même chose. Mais si tu travailles, on restera quand même amies ?
- Bien sûr ! Maman a plein d'amies qui ne travaillent pas."

Le visage tourné vers le soleil, lequel était à demi dissimulé derrière un nuage, Aliénor eut un grand sourire en imaginant son avenir. Contrairement à Elsa, elle souhaitait travailler, être une "femme moderne", comme disait sa grand-mère, mais pas dans n'importe quel domaine. Ce qu'elle voulait c'était aider les gens, faire de nouvelles rencontres, faire partie de ceux qui tentaient de rendre le monde un peu meilleur. Comme son père, comme le père d'Elsa. Si eux le faisaient, pourquoi pas elle ?

"Aliénor ?
- Oui ?
- Parle-moi encore de la France."

Le sourire de la blondinette s'élargit. Elle plongea dans le peu de souvenirs qui lui restaient de son pays natal et, de sa voix joyeuse et flûtée de petite fille, entama son récit.

France, 1937<

"Aliénor, il faut absolument, je dis bien absolument, que tu viennes ! Je ne peux pas me passer de toi, pas ce soir !
- Je sais bien, Elsa, mais...
- Mais quoi ? On est vendredi soir, tu feras tes devoirs demain ! Maintenant que je ne vis pas loin de Paris, quel est le problème ?"

La blonde réfléchit un instant.

"Je vais essayer d'être le plus à l'heure possible. Je finis les cours à dix-huit heures, le temps de passer chez moi pour poser mes affaires, prendre une douche et enfiler une robe, je serais chez toi entre vingt heures et vingt heures trente. C'est le mieux que je puisse faire.
- Bon, d'accord. Tant que tu es là, c'est l'essentiel.
- Je serais là, promis. Maintenant je dois te laisser, ma mère me lance un regard désapprobateur à faire fuir Hitler en personne !"

Aliénor reposa le combiné sur son socle. A vingt-et-un an, elle entamait sa quatrième année de droit dans une faculté parisienne de renom, au sein de laquelle exerçait sa mère en tant que professeure d'histoire. Avec ses longs cheveux blonds, ses grands yeux bleus et son teint de lait, c'était devenue une superbe jeune femme, promise à un avenir brillant.

"Tu n'es pas supposée utiliser le téléphone de la faculté pour tes appels personnels.
-Je sais bien, maman chérie, mais tu pardonneras bien ça à ta fille adorée, non ?"

Leurs regards se croisèrent , et Aliénor vit un voile de tristesse assombrir le regard noisette de Joséphine Descrières. La jeune blonde avait hérité des prunelles de son père, mort tragiquement dans un accident de voiture deux ans plus tôt. Elle détourna le regard.

"Ne m'attends pas pour dîner, ce soir. Je vais chez Elsa. Elle organise une petite réception et tient absolument à me présenter son fiancé !"

...

La réception battait son plein quand Aliénor passa la porte de l'appartement de Saint Germain en Laye où résidait Elsa. S'étant changée pour l'occasion, elle portait une élégante robe bleu nuit à manches courtes, des ballerines vernies à talons et un ruban noir dans ses cheveux laissés libres.

"Aliénor, enfin ! Une heure et demie de retard, comme les stars, ma chère. Enfin, tu es là, c'est tout ce qui compte !"

Elsa, la magnifique Elsa, avait un sourire ravi auquel Aliénor ne put que répondre.

"Je t'avais prévenue ! Mais oui, je suis bien là. Tu es superbe.
- Merci. La robe est un cadeau de mon père. Viens !"

Lui attrapant le bras, elle la guida à travers la pièce, transformée en élégant salon de réception. Dans sa robe de velours rouge foncé, Elsa attirait, comme souvent, tous les regards, mais ne s'y attarda pas, préférant guider son amie vers la personne qu'elle tenait tant à lui présenter.

"Klaus, voici ma meilleure amie, Aliénor. Aliénor, voici Klaus, mon fiancé.
- Enchanté, mademoiselle.
- De même."

Ils échangèrent une amicale poignée de mains. L'homme était grand, avait des cheveux blonds et des yeux clairs. Il parlai bien français mais conservait un fort accent allemand. Grâce à Elsa, Aliénor en savait beaucoup sur lui : fils d'une noble famille germanique, il occupait le grade d'officier dans l'armée allemande et avait un frère jumeau qui exerçait la profession d'avocat.
La conversation se poursuivait, un peu guindée mais agréable, jusqu’à l'interruption du jumeau de Klaus.

"Je suis Max von Biergstein.
-Aliénor Desrières."

Leurs yeux se rencontrèrent.

Allemagne, 1942<

Avec un soupir, Aliénor von Biergstein reposa le téléphone sur son combiné. Une fois encore, son époux était retenu par une réunion inattendue à son cabinet ; il était pris par son travail et rentrerait tard. Une fois encore : ça lui arrivait de plus en plus souvent, ses derniers temps. Depuis le début de la guerre, Max se montrait de plus en plus soucieux, préoccupé et absent du foyer familial. Loin d'être stupide, Aliénor se doutait bien que son époux lui cachait quelque chose. En ses temps troublés, ce n'était guère étonnant ; mais elle aurait aimé savoir quoi, afin d'aider au mieux son mari, le père de sa fille.

"Toute triste, ma maman ?
- Mais non, Nina. Tout va bien."

Elle affichait un sourire qu'elle espérait rassurant. Dans l'encadrement de la porte se tenait sa fille de deux ans. Aliénor se redressa.




Dernière édition par Aliénor N. von Biergstein le Dim 13 Jan - 16:41, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Emilie Récourt



►messages : 84
►jour de débarquement : 21/10/2012
►métier/fonction : Femme au foyer
►religion : Protestante
►localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Jeu 27 Déc - 15:39

Bienvenue 11
Bon courage pour la suite de ta fiche 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor N. von Biergstein



►messages : 4
►jour de débarquement : 27/12/2012

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Jeu 27 Déc - 15:41

Merci 13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane M. Thornton



►messages : 43
►jour de débarquement : 21/11/2012
►métier/fonction : Traductrice-interprète et télégraphiste dans l'Armée Britannique
►religion : Anglicane
►localisation : Londres, Angleterre

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Jeu 27 Déc - 16:18

Bienvenuuuue ! Natalie, superbe choix d'avatar, en plus ton perso m'a l'air génial. Bonne chance pour ta fiche, j'ai hâte de te lire 05
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar von Wiedermann



►messages : 70
►jour de débarquement : 18/11/2012
►métier/fonction : Officier de la Wehrmacht
►religion : Protestante

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Jeu 27 Déc - 17:01

Bienvenue :)
Comme Jane, je ne peux que saluer ton choix de vava 54
& ton perso est intéressant ! Hâte de la voir évoluer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie H. Andrews
FONDA ♕ guess who's the queen


►messages : 205
►jour de débarquement : 10/06/2012
►métier/fonction : résistance
►religion : Catholique

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Ven 28 Déc - 6:52

Bienvenue sur D-DAY Aliénor ♥ ! J'espère que tu vas t'y plaire ! 09

(puis Portman quoi (a) ♥ ♥ ♥)
Si tu as la moindre question, n'hésite sur tout pas (:

Et je vois que tu as tout complété sur ta fiche, donne-moi juste ta confirmation si tu l'as effectivement terminé (:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor N. von Biergstein



►messages : 4
►jour de débarquement : 27/12/2012

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Ven 28 Déc - 12:43

Merci à tous pour votre accueil ! 09
Par contre Lucie, je n'ai pas encore fini ma fiche... Mais je te préviens dès que c'est bon, j'ai vu qu'il y avait une partie prévue à cet effet xP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnes G. Hoffenberg
ADMIN ℘ blond and proud


►messages : 70
►jour de débarquement : 19/08/2012
►métier/fonction : Ancienne Infirmière
►religion : Protestante

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Lun 31 Déc - 9:28

Bienvenuuuuuuuuuue ! 16
Excellent choix d'avatar ♥
Bonne chance pour la suite de fiche *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor N. von Biergstein



►messages : 4
►jour de débarquement : 27/12/2012

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Mar 8 Jan - 18:14

Bon, finalement y'a eu pas mal de changements de programme... Le perso que j'avais imaginé était bien, mais je ne me sentais pas capable de la jouer ^^'
J'ignore totalement si je suis ou non dans les temps pour la rédaction de ma fiche, si ce n'est pas le cas, je peux avoir un petit délai ? J'aurais fini ce week-end au plus tard ! 09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie H. Andrews
FONDA ♕ guess who's the queen


►messages : 205
►jour de débarquement : 10/06/2012
►métier/fonction : résistance
►religion : Catholique

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Mar 8 Jan - 19:02

Pas de soucis Aliénor, tu bénéficies d'un temps supplémentaire (a)

Pense quand même à passer par le sujet de recensement, pour être sûre, merci !

47

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane M. Thornton



►messages : 43
►jour de débarquement : 21/11/2012
►métier/fonction : Traductrice-interprète et télégraphiste dans l'Armée Britannique
►religion : Anglicane
►localisation : Londres, Angleterre

MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Jeu 10 Jan - 8:29

ROSAMUUUUUUUUUUUUUUUUUUND, j'adore cette actrice ! Excellent choix ! 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALIENOR > On a frôlé la vie !   Aujourd'hui à 16:00

Revenir en haut Aller en bas
 

ALIENOR > On a frôlé la vie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ecurie de Aliénor
» Une chasse interompue [PV Aliénor ]
» Aliènor Bérénice - Petite française à New-York ||u.c.
» Aliénor Roywyn
» Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D-DAY :: Camp de Base :: Les Dossiers Personnels-