AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mary Ellen ◮ Oh happy days

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Ellen Carter



►messages : 17
►jour de débarquement : 11/12/2012
►métier/fonction : Secrétaire-télégraphiste
►religion : Anglicane
►localisation : Londres

MessageSujet: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Ven 14 Déc - 20:33





Mary Ellen Carter

❝You were my everything❞

Mary Ellen Carter • 7 Mars 1918 • 26 ans • Anglaise • Secrétaire-télégraphiste • Anglicane • Fiancée • Militaire • Lucy Griffiths




Quel objet ne quitte tu sous aucun prétexte ?

« Ma bague de fiançailles. Je ne pouvais déjà pas l’enlever avant… Je ne quitte jamais non plus la médaille de Saint Christophe en argent que ma mère m’a donnée quand je suis partie pour Londres. Je n’ai pourtant pas tellement voyagé… »


Si tu devais mourir pour quelqu'un/quelque chose, ça serait quoi ?

« Lui. Définitivement lui. Même s’il n’est plus là. Même s’il ne sera jamais plus là. Même si je ne veux pas, si je ne peux pas me laisser abattre. J’aurais pu donner ma vie pour lui, et à présent, c’est pour que sa mort n’ait pas été inutile que je vais vivre. »


Que penses-tu du Reich ?

« J’en pense la même chose que toute personne sensée et surtout, libre. Que le Reich est la pire chose qui pouvait arriver à l’Europe, spécialement à l’Allemagne. »


Préfères-tu le climat de paix actuel ou la politique de guerre ?

« Je ne crois pas qu’on puisse réellement parler de paix. Et quand bien même, mieux vaut encore se battre pour ses idées qu’être écrasés comme nous le sommes. »


Que penses tu débarquement ? Espoir ou fantasme ?

« Je n’ose pas espérer. J’aimerais réellement que ce soit la solution de tout, ou au moins le début, mais j’ai trop peur d’être déçue… »







Toi et seulement toi !


Mélanie • Megalyn • 21 ans • pays/ville : Alès, Gard • comment as-tu connu le forum ? Je lorgne dessus depuis un moment, par partenariat ou top site, j'imagine • code du règlement : moustache • Scénario • commentaires : La 2nde Guerre, je rêvais d'un tel fo, mais ça me faisait un peu peur de m'inscrire jusqu'à ce que je vois ce scénario 16









Douce • Rancunière • Téméraire • Protectrice • Calme • Posée • Altruiste • Patriote • Aimante • Persévérante • Tolérante • Bornée • Juste • Soucieuse • Timide


Ton Histoire
« Je suis enceinte. »
« Tu n’es pas sérieuse, j’espère ? »

Dorothy regarda le grand et bel homme brun, aux yeux d’un bleu translucide, qui désormais lui tournait le dos. Elle ne pouvait le croire. Elle ne pouvait croire qu’il se désintéressait d’elle ainsi, alors qu’elle portait son enfant. Elle réalisa qu’elle l’avait bien trop idéalisé. Elle avait été naïve de croire qu’il quitterait sa femme. Elle le comprenait douloureusement à présent. Il n’était pas question qu’elle se débarrasse de cet enfant qu’elle aimait déjà. Elle ne chercha pas à le supplier, à le persuader de ne pas l’abandonner. Il n’en valait pas la peine. Elle choisit de démissionner pour rejoindre son village natal, dans le Cornwall. Pour éviter tout jugement, elle prétendit s’être éprise d’un jeune officier mort au combat. Elle était fille mère mais qui jugeait ces jeunes femmes qui aimaient ces soldats, attendaient, trop souvent vainement, leur retour ? Tout le monde, mais dans ce petit village anglais où tout le monde se connaissait, jamais rien ne fut dit à haute voix. Quand bien même, Dorothy s’en fichait. A la fin de l’hiver, le sept mars, à seulement quelques mois de l’armistice, elle mit au monde une jolie petite fille qu’elle prénomma Mary Ellen. Une enfant douce mais têtue, adorable mais déterminée, serviable mais pas trop quand même. Intelligente, brillante même. Dorothy l’éleva au sein d’un foyer rempli d’amour, une bulle même. Elle se maria avec un paysan, un ami d’enfance, mais ils n’eurent pas d’enfant. Hélas, il mourut d’une mauvaise fièvre quand Mary Ellen n’avait que quatorze ans. Elle avait toujours su qu’il n’était pas son père mais le considérait comme tel même si, malgré sa pudeur, il eut toujours refusé qu’elle l’appelât papa.
Curieuse et instruite, elle s’intéressa très jeune à cette curieuse machine que sa mère utilisait de temps à autre. Dorothy tenta au début de l’en éloigner, craignant qu’elle ne la casse. Mais elle renonça bien vite. L’enfant puis adolescente s’y intéressait avec un respect quasi religieux. Elle voulait apprendre à s’en servir, faire comme sa mère, mais pas que. Mary Ellen voulait voir le monde et elle savait que cette machine en serait le précieux sésame. Elle aimait sa campagne, mais plus elle grandissait, moins cela suffisait. Elle aurait voulu être infirmière mais la mort de son beau père l’en avait découragée. Ne pouvoir aider des malades, les regarder dépérir n’était pas une chose qu’elle aurait pu supporter toute sa vie. Elle n’en dit rien à sa mère, ne désirant pas l’inquiéter. Mais Dorothy n’était ni stupide ni aveugle et elle écrivit à une vieille amie qui vivait et travaillait toujours dans la capitale. Cette dernière lui apprit qu’un vétéran avait monté sa propre entreprise et cherchait des secrétaires. Ce fut ainsi qu’à seulement vingt ans, Mary Ellen débarqua à Londres, des rêves plein la tête. Et la vie en ville répondit à toutes ses attentes.


« Ellie ! »

La jeune femme se retourna et vit le jeune homme qui traversait la rue. Il s’appelait Rory et il était le fils de son patron. Son ami, également. Mary Ellen lui sourit, s’arrêtant en le fixant, attendant qu’il la rejoigne. Il était le seul à l’appeler Ellie. Elle ne savait même pas pourquoi. Il s’appelait Adam Campbell mais tout le monde le surnommait Rory. Elle savait de source sure que c’était son second prénom. Il lui tendit galamment le bras. Il avait beau être le fils du patron, il n’était pas mal vu qu’il trainaille ainsi avec les employées. Enfin, avec une seule. Il avait deux ans de plus que Mary Ellen. Elle ne le savait pas encore mais il avait une grande annonce à lui faire, en cette fin d’année 1938. Cela faisait huit mois qu’ils se connaissaient vraiment bien, s’étant trouvé dès la première conversation une montagne de points communs.

« Allons, crache le morceau. Je sais bien que tu as quelque chose à me dire. »

Rory lui tendit un papier plié en quatre. Elle fronça les sourcils, pas très sure de comprendre. Il lui fit un petit signe de tête insistant et elle finit par le prendre. Se sentant quelque peu blêmir. Il s’était engagé dans la RAF. Elle était un peu inquiète. Il finirait par être envoyé au front, ça ne faisait aucun doute pour elle qu’une guerre finirait par avoir lieu. Cet Hitler, au pouvoir depuis cinq ans en Allemagne, ne lui inspirait guère de confiance. Il était le mal. L’avenir allait lui donner raison, mais elle ne le savait pas encore.

« Tu n’as pas l’air ravie. »
« Si… Si, je suis très contente. »
« Mais il y a un mais. »

Mary Ellen eut un petit sourire gêné, détournant la tête en arrangeant son chapeau. Toujours accrochée à son bras, elle était pensive. Il était son ami, mais ce qu’elle ressentait était bien plus que de l’amitié. Tandis qu’ils marchaient, elle gardait le silence, fuyant soigneusement les yeux bleu azur.

« Ellie, regarde moi, s’il te plait. » Il s’arrêta et la prit par les épaules, l’obligeant à le regarder. « Il ne m’arrivera rien. » La jeune femme eut un petit sourire qui en disait long sur ce qu’elle en pensait. « Sérieusement. Parce que je t’ai. »
« Quoi ? »

Sans plus de cérémonie, il l’attira contre lui et l’embrassa. Il avait peu à peu appris à la connaitre. Et avait réalisé qu’il ne pourrait pas être heureux dans une vie où elle ne serait pas. Il en allait de même pour Mary Ellen. Elle lui sourit, lui rendant son baiser.


Mary Ellen regarda les militaires qui descendaient du train. Elle ne repérait son grand brun nulle part et commençait à s’inquiéter. Chaque nouvelle visite, elle le retrouvait différent, plus éloigné de celui qu’elle connaissait, de celui qu’elle allait épouser sitôt la guerre finie. Elle le vit enfin descendre d’un wagon, les traits tirés. Elle lui fit un petit signe et il se dirigea vers elle. Mary Ellen lui sourit mais n’eut qu’en retour une question cinglante.

« Qu’est ce que c’est que ça ? »
« Quoi donc ? »
« Ton uniforme ! »

Mary Ellen pressa ses mains l’une contre l’autre. Elle voulait seulement le prendre dans ses bras, respirer son odeur, lui qui lui avait tellement manqué depuis ces longues semaines. Mais il n’était clairement pas décidé pour l’instant.

« J’ai rejoint l’armée. »
« Tu es folle ! »
« Pourquoi tu serais le seul à pouvoir t’engager ? »
« C’est la guerre, Ellie ! LA GUERRE ! »
« Je t’en prie, arrête ! Je suis secrétaire, pas infirmière ! Je ne serais jamais au front comme toi, cesse de t’inquiéter. »
« Et tu penses que les Allemands ne chercheront pas à détruire tous nos moyens de communications ? Combien de fois Londres a-t-elle été bombardée ? »

La jeune femme leva les yeux au ciel et tourna les talons. Puisqu’il le prenait comme ça, il rentrerait par ses propres moyens. Visiblement, le fait qu’elle ne dorme quasiment plus depuis des mois en craignant à chaque instant qu’il ne soit quelque part en train de mourir était quelque chose qui lui échappait totalement. Sa vision devenait floue. Elle n’avait pas réussi à refouler ses larmes de colère. Elle sentit qu’on lui prenait le bras et qu’elle était soudain collée contre le torse d’un homme. Elle entendit ses excuses tandis qu’il déposait un baiser sur ses cheveux bruns.

Elle n’oublierait jamais, quelques semaines plus tard, lorsqu’une de ses collègues, Jane, s’approcha d’elle, livide, un papier à la main. Mary Ellen sentit que quelque chose n’allait pas. La jolie rousse avait perdu son père, aussi la jeune femme ne comprenait pas ce qui la mettait dans un tel état. Et soudain elle comprit. Elle se leva d’un bond, fixant Jane en secouant la tête. Sentant ses jambes se dérober sous elle lorsqu’elle lut le télégramme.


« Jane ? »
« Oui ? »

La brunette regarda la rouquine, allongée dans l’herbe du parc, les yeux fermés, laissant le soleil taper de plein fouet sa peau diaphane. Et sa propre bague de fiançailles, qu’elle n’avait jamais pu se résoudre à quitter. Son fiancé avait été porté disparu des mois auparavant. Il n’y avait absolument aucune chance qu’il ait pu survivre. Pourtant, elle ne parvenait pas à le croire mort. Elle n’en avait jamais parlé à quiconque, pas même à Jane, qu’elle estimait bien plus intrépide et téméraire qu’elle-même.

« Si tu pouvais, tu rejoindrais la résistance ? »

Cette question était stupide et inutile. Elle en connaissait déjà la réponse. En réalité, elle était plus pour elle-même que réellement pour Jane. Car si elle en avait la possibilité, elle ne savait pas si elle en aurait le courage comme Jane. Pourtant, elle le désirait. Elle voulait tellement que cette fiche guerre s’arrête enfin…





Dernière édition par Mary Ellen Carter le Ven 21 Déc - 23:05, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Emilie Récourt



►messages : 84
►jour de débarquement : 21/10/2012
►métier/fonction : Femme au foyer
►religion : Protestante
►localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Sam 15 Déc - 0:06

Bienvenue sur DDAY 03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnes G. Hoffenberg
ADMIN ℘ blond and proud


►messages : 70
►jour de débarquement : 19/08/2012
►métier/fonction : Ancienne Infirmière
►religion : Protestante

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Sam 15 Déc - 10:22

Bienvenue sur D-Day ! 01
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à harceler le staff, on adore ça ! 07
Bonne chance pour ta fichounette ! 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar von Wiedermann



►messages : 70
►jour de débarquement : 18/11/2012
►métier/fonction : Officier de la Wehrmacht
►religion : Protestante

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Sam 15 Déc - 12:57

Bienvenue & bon courage pour ta fiche =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane M. Thornton



►messages : 43
►jour de débarquement : 21/11/2012
►métier/fonction : Traductrice-interprète et télégraphiste dans l'Armée Britannique
►religion : Anglicane
►localisation : Londres, Angleterre

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Sam 15 Déc - 14:54

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuue ! Et encore merci d'avoir pris mon scénar' 07 (Lucy est superbe sur l'avatar ^^). Bref, si tu as la moindre question, surtout n'hésites pas !

Et bonne chance pour la suite de la rédaction de ta fiche 01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie H. Andrews
FONDA ♕ guess who's the queen


►messages : 205
►jour de débarquement : 10/06/2012
►métier/fonction : résistance
►religion : Catholique

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Dim 16 Déc - 15:54

Bienvenue parmi nous, et bon courage pour ta fiche ♥ !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Ellen Carter



►messages : 17
►jour de débarquement : 11/12/2012
►métier/fonction : Secrétaire-télégraphiste
►religion : Anglicane
►localisation : Londres

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Dim 16 Déc - 20:32

Merci tout le monde x)
Je pense finir ma fiche mardi (j'attends une réponse de Jane + je bosse demain journée & soir je ne rentre que mardi midi donc pas possibilité de continuer avant mardi aprèm) Voilà x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnes G. Hoffenberg
ADMIN ℘ blond and proud


►messages : 70
►jour de débarquement : 19/08/2012
►métier/fonction : Ancienne Infirmière
►religion : Protestante

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Dim 16 Déc - 22:05

Il n'y a aucun problème, tu as tout ton temps ! 16 47
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie H. Andrews
FONDA ♕ guess who's the queen


►messages : 205
►jour de débarquement : 10/06/2012
►métier/fonction : résistance
►religion : Catholique

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Dim 23 Déc - 17:55

Re coucou ♥

J'adore ton personnage, tout simplement (:
Alors je ne vais pas m'attarder sur ta fiche en te gavant d'éloges et de phrases inutiles, alors je te valide (:

Si tu as des questions, ou des suggestions, n'hésite pas ♥
Bon jeu sur DD ! 07

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane M. Thornton



►messages : 43
►jour de débarquement : 21/11/2012
►métier/fonction : Traductrice-interprète et télégraphiste dans l'Armée Britannique
►religion : Anglicane
►localisation : Londres, Angleterre

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Dim 23 Déc - 18:15

Ta fiche est géniale ! J'ai hâte de RP avec toi 07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Ellen Carter



►messages : 17
►jour de débarquement : 11/12/2012
►métier/fonction : Secrétaire-télégraphiste
►religion : Anglicane
►localisation : Londres

MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Dim 23 Déc - 19:33

Merci Lucie

Quand tu voudras, Jane ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mary Ellen ◮ Oh happy days   Aujourd'hui à 15:58

Revenir en haut Aller en bas
 

Mary Ellen ◮ Oh happy days

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Hail Mary Pass !
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D-DAY :: Camp de Base :: Les Dossiers Personnels :: Dossiers validés-